jeudi 21 mai 2009

Comment aider son animal favori avec l'EFT- exemple 1

Voici un exemple réussi d'EFT pour un animal (ici, un chien)

Il y a principalement deux écoles sur le sujet :
  • ceux qui tapotent sur l'animal directement
  • ceux qui tapotent sur eux-mêmes en se mettant mentalement à la place de l'animal
Ma recommandation, c'est d'utiliser celle avec laquelle vous êtes le plus à l'aise.

Personnellement, je n'ai pas envie de ligoter un chien (ou chat, encore plus difficile) lorsque je fais du tapping sur lui et pas non plus envie de me plonger dans un livre qui m'explique les méridiens des chiens, ce qui vous amène à conclure que je le fais sur moi-même. Gagné !

J'aime particulièrement travailler avec eux pour la raison très simple qu'ils répondent très rapidement à la technique (ils n'ont pas tout un paquet de croyances limitantes comme nous).

Le plus étonnant dans l'affaire, c'est que vous pouvez aussi obtenir de très bons résultats sans forçément trouver l'origine du problème. C'est le cas dans cet article de Jasmina Kovacev.
(http://www.emofree.com/Articles2/dog-surrogate.htm)


C'est ma première expérience de travail avec un animal. C'est fascinant à quelle vitesse on peut obtenir des résultats avec des animaux alors qu'ils ne peuvent nous dire quel est le problème.

Le sujet dont il s'agit ici s'appelle
Bilbo, un chien âgé de 5 ans.
A propos du chien : le chien d'une amie (race inconnue), chien de grande taille, très affectueux, généralement en bonne santé.

Mon amie était malheureuse de voir son chien mal en point à Noël. Bilbo restait couché, la regardant avec une "expression de grande tristesse dans les yeux", ne la suivait plus dans la maison, chose très étonnante car il ne suivait pas seulement mon amie mais quiconque venait dans la maison et qu'il considérait comme un "ami de la maison".

Je me suis alors imaginé dans la peau de Bilbo et j'ai tapoté sur moi en pensant à lui.

Même si je ne me sens pas bien, je suis un chien formidable.

Même si je ne sais pas ce qui ne va pas chez moi, je suis un bon chien.

Même si je n'ai pas d'énergie pour me déplacer, je m'accepte.

Même si je suis si triste que je ne peux pas m'aider et j'aimerais pouvoir te dire comment je me sens, je m'aime et je m'accepte.

Même si je suis actuellement malade, je sais que je vais bien.

J'ai passé un coup de fil à mon amie une heure après et elle m'a dit qu'une personne était venue lui rendre visite et que Bilbo s'est levé d'un bond et l'a suivie en montant l'escalier. Son commentaire : Crois-tu que cela puisse être l'EFT ?

Le lendemain, j'ai repris des nouvelles - le reste de la journée a été bien meilleur, Bilbo avait plus d'énergie et répondait mieux. Durant la nuit, il a vomi plusieur fois et a peu mangé.

J'ai refais une séance pour lui :

Même si je ne sais pas ce qui ne va pas chez moi, je suis un bon chien.

Même si j'ai vomi, je sais que mon corps est en train de rejeter ce qui n'est pas bon pour lui.

Même si je me sens encore un peu malade, je m'accepte.

Même si j'ai un reste de cette maladie, je choisis de me sentir formidablement bien maintenant.
(méthode choix avec trois rondes : la première avec ce reste de maladie, la deuxième avec me sentir formidablement bien et la troisième alternant les deux)

Après cela, Bilbo n'a plus vomi, il a recommencé à manger et il est de nouveau un chien en bonne santé, joyeux.

Pour ces deux fois, il m'a fallu moins de dix minutes de tapping.


Jasmina Kovacev
Traduction : Louis Szabo